24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 09:53
TRACT DE SORTIE DE GREVE

SYNDICAT CGT DES CHEMINOTS

DE CANNES et REGION

RETOUR SUR UN CONFLIT JUSTE ET LUCIDE

Personne ne peut nier les dangers qu’engendrera, à moyen terme, l’organisation structurelle de notre entreprise publique historique en 3 EPIC… Cette organisation va fragiliser notre Statut et faire basculer certaines activités en entreprises de droit privé (Sociétés Anonymes), comme l’exige Bruxelles, et comme le souhaite l’opposition actuelle (qui estime que la réforme ne va pas assez loin).

Rappelons que ce type de schéma a été mis en place il y a quelques années en Belgique : une catastrophe pour le ferroviaire dans ce pays.

Ce qui a été obtenu, après 10 jours de conflit mené par la CGT et Sud-

Rail, et ce qu’il reste à obtenir est à mettre au crédit des cheminots grévistes.

La réunion obtenue entre les Organisations Syndicales(OS) dans l’action avec le gouvernement, suite à la mobilisation au bout du 2ème jour de conflit, dans laquelle ont été invitées les 2 OS réformistes restées en dehors de l’action nationale, dont une communiquant de manière répétée aux cheminots sur les bienfaits de la réforme ferroviaire, a permis une légère évolution du texte sur la forme.

La pression exercée, par la grève, a contraint les députés présents à l’Assemblée Nationale, lors des débats du 17, 18 et 19 juin dernier d’approuver quelques amendements sur :

Un seul et même employeur, au lieu des 3 prévus ; la création d'un Comité Central d'Entreprise au niveau du groupe, là où le projet de loi ne faisait référence qu'à un comité de groupe ; la centralisation des activités sociales et culturelles. Le groupe SNCF sera le niveau de référence des négociations sociales, et notamment de la négociation annuelle obligatoire (NAO), donc une seule et même négociation salariale pour tous les cheminots SNCF.

Objectivement même s’il y a quelques avancées à mettre au seul crédit de l’action des grévistes, ces amendements représentent «beaucoup d'enfumage» et sont loin des revendications que nous portons pour une seule et même entreprise publique.

Nous avons fait notre travail syndical. Nous sommes allés au contact de la population, des usagers, des cheminots non- grévistes, des élus, pour les informer du danger de cette réforme. Trop n’ont pas mesuré les enjeux…

Nous n’allons pas nous mentir et valoriser ce qui n’a pas été obtenu, comme la création d’un seul EPIC, les solutions concrètes sur le financement du ferroviaire, une véritable relance du Fret SNCF. Pas d’avancées non plus concernant l’emploi…

Le maintien des 3 EPIC n’est pas de nature à nous satisfaire dans l’organisation et l’évolution future de notre entreprise.

De même, les suppressions d’emplois (6500 sur 3 ans), la fermeture de guichets voyageurs et d’abandon de dessertes FRET, ainsi que la suppression de 1600 kms de lignes, sont toujours d’actualité.

D’autres échéances nous attendent, notamment avec le décret socle et la convention collective des travailleurs du rail, dont les discussions commenceront dès l’automne…

Il nous faudra alors être TOUS acteurs de NOTRE DESTIN et pas de simples témoins…

Ce qui se passe dans notre entreprise est extrêmement grave. La CGT va continuer, dans les jours qui viennent, à mettre sous pression le travail des sénateurs, sur l’amélioration du texte de loi.

Nous allons également continuer à mobiliser tous les cheminots car la rentrée sera chaude…

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 11:18

Un combat exemplaire et

des Assemblées Générales
déterminées et lucid
es

Depuis le 10 juin au soir, les cheminots se mobilisent

à l’appel de la CGT et de SUD-Rail pour obtenir une

autre réforme du ferroviaire.

Le Gouvernement optant pour le passage en force a lancé la patate chaude aux parlementaires.

Les députés (bien peu nombreux, les autres seraient-ils en grève ?) étudient donc les amendements des différents groupes parlementaires, sous la pression des cheminots en grève.

Cette procédure parlementaire à l’Assemblée Nationale doit être suspendue dans la nuit du 19 au 20 juin et se concrétiser par un vote solennel sur les amendements.

Alors que les amendements continuent d’être discutés au Parlement, force est de constater que le travail en séance n’a pas permis d’améliorer le texte initial.

Le peu de propositions d’amendements qui aurait pu renforcer un tant soit peu le caractère intégré de notre entreprise est détricoté ou tout simplement retoqué.

Ce qui confirme bien l’ambition du Gouvernement, de sa majorité Gouvernementale au Parlement de mettre à mal le dernier grand service public national de notre pays.

D’ailleurs, le rapporteur de cette loi, Gilles SAVARY, ne parle plus d’EPIC mais de filiales, quand il évoque « SNCF Réseau » et « SNCF Mobilité ». Il ne parle plus de Groupe public ferroviaire, mais de Holding. Le projet Pépy de démantèlement du service public ferroviaire serait-il donc avalisé ?

Alors NON, les Fédérations CGT et SUD-Rail ne partagent pas plus
ces amendements aujourd’hui qu’avant la grève
!

Ne négligeons pas l’appui essentiel que représentent pour le Gouvernement et la direction de la SNCF, les accords dits de modernisation signés par l’UNSA et la CFDT.

Au moment où les députés s’apprêtent à voter une loi qui accélérerait les suppressions de lignes, de trains, de gares, de guichets, la baisse de la sécurité, engendrerait l’explosion des tarifs, les cheminots ont raison de maintenir la pression.

Ce combat est juste, utile et il est loin d’être terminé !

Le fait que la droite s’apprête à voter cette loi démontre bien que c’est l’Entreprise de service public SNCF, le statut des salariés qui sont au bout du fusil avec comme seule volonté : la concurrence sauvage sur les rails !

Au 9ème jour, les suites ou non du mouvement appartiennent à ceux qui sont les moteurs de cette mobilisation exemplaire.

Les Fédérations CGT et SUD-Rail appellent à maintenir l’unité des cheminots dans les décisions qui seront prises dans les Assemblées Générales, cohésion qu’il nous faut garder face aux tenants du libéralisme et ceux qui l’accompagnent.

Paris, le 19 juin 2014 à 19h30

Cette grève est légitime. L’esprit de responsabilité des cheminots devrait engager certains sur la voie de l’humilité, voire de la discrétion, d’autant qu’aucun amendement ne répond aux exigences et revendications portées dans ce conflit ! Aujourd’hui, plusieurs Assemblées Générales ont décidé de suspendre le mouvement dans un état d’esprit offensif. Pour tous, le même message : le combat n’est pas terminé.

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 09:33
TRAVAIL DU DIMANCHE QUEL CHOIX POUR LES SALARIES

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 09:29
COMMUNIQUE DE PRESSE UD CGT NICE

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 10:00
PREAVIS DE GREVE 15 MAI 2015

Préavis de grève pour le 15 mai 2014

Chers Collègues,

Les annonces du Premier ministre constituent à notre endroit tout à la fois une provocation, une insulte et une agression.

Une provocation car le Premier ministre vient d’exposer sa conception du résultat de la négociation salariale à venir avant même que celle-ci ait débuté.

Une insulte car le Premier ministre prétend avoir de la reconnaissance pour les agents alors qu’il veut les condamner pour trois ans supplémentaires à la diète salariale et qu’il n’a même pas l’honnêteté intellectuelle de reconnaître qu’il mène une politique d’austérité.

Une agression enfin car les coupes budgétaires annoncées vont continuer de dégrader la qualité du service public et les conditions de travail des agents.

Nous le réaffirmons : la politique du gouvernement est injuste puisqu’elle pressure le monde du travail au profit du patronat et des actionnaires, qui en demanderont toujours plus. La politique gouvernementale est de surcroît inefficace puisque l’austérité handicape la consommation et de ce fait grève l’activité économique et donc l’emploi.

La CGT est résolue à tout faire pour construire le rapport de force unitaire afin d’imposer d’autres choix au gouvernement.

Dans le cadre de l’appel unitaire des organisations syndicales de la Fonction publique, la Fédération CGT des Services publics dépose donc un préavis de grève de 0 à 24H pour la journée du jeudi 15 mai 2014, préavis couvrant l’ensemble des personnels de la Fonction publique territoriale.

Avec les personnels, nous comptons bien contraindre le gouvernement à négocier, en particulier sur les revendications suivantes :

  • Le dégel immédiat de la valeur du point d’indice ;
  • Le rattrapage des pertes salariales ;
  • De meilleurs déroulements de carrière ;
  • La fin de la politique d’austérité et l’abondement des moyens pour le service public ;
  • La fin des suppressions d’emplois et des créations de postes partout où c’est nécessaire.
  • La réhabilitation du service public et de la Fonction publique comme outils d’intérêt général, garants de la satisfaction des besoins de la population, de la permanence de la justice sociale et territoriale, et du développement économique.

Un Préavis de Grève sera déposé en Mairie de Cannes, en plus du Préavis National.

Nous vous rappelons que la Grève est un droit dont chacun peut faire usage pour faire entendre sa voix !!!!

Un complément d’information vous sera communiqué dès que nous connaitrons le lieu de rassemblement au niveau du département des Alpes Maritimes.

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 08:42
1er Mai à Cannes
1er Mai à Cannes
1er Mai à Cannes
1er Mai à Cannes
1er Mai à Cannes
1er Mai à Cannes
1er Mai à Cannes

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 08:46

tract-6-fevrier-2014-UL-CANNES.jpg

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 13:24

INAUGURATION-UL-CANNES.jpg

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 17:13

L'Union locale CGT de Cannes a déménagé

Retrouvez nous au 52 Bd de la République à Cannes - Réouverture de notre Union locale à partir du 12/11/13 - Prochaine permanence juridique le mardi 12 à 14 H - Prochaine CE le 18/11/13 à 14h

et merci aux copines et copains

qui nous ont aidés à mener à bien ce déménagement.

A bientôt   

PHOTO BLOG

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 11:45

_MG_4413.jpg  _MG_4434.jpg _MG_4483.jpg _MG_4495.jpg

 

Salaires,   Emplois,   Retraites 
   MOBILISES   ENSEMBLE 
 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les Unions Départementales CGT, FO, FSU, Solidaires se sont réunies hier, Mardi 23 Juillet 2013, pour faire le point  sur la prochaine journée de mobilisation sur les retraites du 10 septembre.

Les organisations syndicales considèrent inquiétantes les déclarations du Président de la république et du gouvernement concernant la prochaine réforme des retraites, et les conséquences prévisibles pour les salariés, les retraités et les demandeurs d’emploi.

Pérenniser le système solidaire de retraite par répartition nécessite de réparer les injustices dues aux précédentes réformes. Il faut sortir des logiques qui ont diminué le niveau des pensions et créé des inégalités notamment entre les femmes et les hommes.

L’allongement de la durée de cotisation, déjà engagé, fixe des conditions inaccessibles aux plus jeunes dont la durée d’étude, de formation, de recherche d’emploi est allongée par rapport aux générations antérieures.

Le financement des retraites nécessite de construire des alternatives par l’apport de ressources nouvelles, tout particulièrement en améliorant le pouvoir d’achat des salariés et en créant des emplois. Il est urgent d’augmenter l’ensemble des salaires, du privé comme du public, ce qui impose d’en finir avec le gel du point d’indice et de revaloriser réellement le Smic.

Il est nécessaire de redonner confiance aux salariés, particulièrement aux jeunes générations dans le système de retraite solidaire.

Pour changer de cap et faire face à la situation, il faut rompre avec les politiques d’austérité.

Les unions départementales CGT, FO, FSU, Solidaires appellent  les salariés à se mobiliser  avec grèves et manifestations le 10 septembre 2013 pour imposer d’autres choix au gouvernement.

Nice, le 24 JUILLET 2013

 

Contacts :

UD CGT 06 - 04 92 47 71 10 (Gérard RE)

UD FO 06 -  04 93 84 40 50 (Sylviane GIORDANO)

SNUIPP 06  - 04 92 00 02 00

SUD SOLIDAIRES 06 - 04 93 62 42 10

Partager cet article

Published by Union Locale CGT
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog